Appui au processus démocratique en Côte d'Ivoire

Zone d’intervention

: Couverture nationale avec des interventions ciblées dans les zones encore sensibles et potentiellement confligènes sur la base des échéances électorales antérieures, notamment : Abidjan, Aboisso, Bouna, Agboville, Bouaké, Bingerville, Séguéla, San Pedro, Divo, Gagnoa, Odienné, Man, Biankouma, Guiglo, Dabou, Duékoué, Korhogo, Ferkessédougou, Daloa, Bonon, Dabakala, Bondoukou et Bouna.

Partenaires institutionnels

  • Commission Electorale Indépendante (CEI) ;
  • Ministère de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté ;
  • Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité ;

Ministère auprès du Président de la République chargé des affaires politiques

Partenaire d’exécution

  • OSC/ONG locales ;
  • Institut Gorée de Dakar ;

Autres partenaires intervenant

  • National Democratic Institute (NDI) ;
  • Le Compendium des Compétences Feminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI) ;
  • L’Association des Femmes Juristes de Côte d’Ivoire (AFJCI) ;
  • La Concertation Interpartis pour les Elections Démocratiques (CIED) ;
  • Le Réseau des Femmes Leaders Africaines ;
  • Le Forum des Femmes des Partis Politiques

 

Directeur National du Projet

: N/A

Chargé de Programme

:Arsène ASSANDE

Objectifs de développement du projet :

Le Projet contribuera à la création d’une plateforme de dialogue nationale mettant en œuvre des actions tant au niveau central que décentralisé, ainsi qu’à un environnement pré et post-électoral apaisé, inclusif et sécurisé afin de renforcer la participation citoyenne, accroitre le vote et la représentativité des femmes aux postes électifs et consolider les acquis de la démocratie et la paix en côte d’ivoire. De façon spécifique, il s’agira de :

  • Encourager et soutenir le dialogue pour des élections pacifiques à travers la mise en place et le renforcement de « cadres de dialogue national » entre les partis politiques, y compris leurs mouvements de jeunesses, ainsi que des sensibilisations / débats communautaires constructifs avec une forte implication des autorités et acteurs locaux ;
  • Mettre en place un système d’alerte précoce proactif et réactif pour prévenir et résoudre rapidement et efficacement les conflits potentiels autour des élections locales de 2018 ;
  • Soutenir l’autonomisation politique des femmes, y compris le soutien aux femmes candidates, la sensibilisation aux droits politiques des femmes et le soutien aux femmes médiatrices formées dans le cadre de la précédente initiative GYPI en lien avec l’appui aux femmes et jeunes filles, actrices de la prévention des conflits à travers l’alerte précoce et les réseaux d’information en Côte d’Ivoire.

Description sommaire du projet : Le Projet d’Appui au Processus Démocratique et de Consolidation de la Paix en Côte d’Ivoire met l’accent sur l’accompagnement du dialogue politique pour un climat apaisé avant, pendant et après les élections en contribuant à l’émergence d’acteurs capables de faire des propositions pouvant faciliter la consolidation de la paix, le renforcement de la démocratie et la prévention des conflits. Il s’agira également de promouvoir la participation politique des femmes et des jeunes au niveau central et local à travers la canalisation et la prise en compte de leurs aspirations au processus global de consolidation de la paix et de renforcement des dynamiques démocratiques.

L’innovation dans le cadre du présent projet est son approche intégrée, caractérisée par une plus forte implication des jeunes et des femmes dans le dialogue politique et leur responsabilisation en vue de renforcer la crédibilité du processus électoral et éviter le recours systématique à la violence pour résoudre les différends dans ce cadre

Domaine d’activité thématique du projet : Consolidation de la paix

Effets escomptés de CPU : D’ici 2020, les institutions étatiques et non étatiques mettent en œuvre des politiques publiques qui renforcent la gouvernance et la cohésion sociale pour réduire les inégalités

Effets Escomptés du CPD (Document de Programme de Pays) : Les Institutions républicaines notamment le Parlement, la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance et la Commission Electorale Indépendante assurent le contrôle démocratique de l’action publique et la participation citoyenne

Principaux résultats attendus :

  • Résultat 1 : Les acteurs politiques, notamment les femmes et les jeunes des partis politiques et les autres parties prenantes au processus électoral, sont engagés dans le dialogue politique pour des élections locales apaisées.

·         Résultat 2 : Les risques de violences liées au processus électoral sont réduits à travers la mise en place d’un système d’alerte rapide, flexible et proactif avec l’implication des organisations de jeunes et de femmes pour des élections apaisées.

·         Résultat 3 : La participation des femmes dans le processus électoral et leur représentativité dans les assemblées élues sont améliorées.

Principaux résultats obtenus :

  • Contribution à la réduction de la violence durant les dernières élections locales à travers l’appui à plusieurs OSC pour la conduite d’activités de sensibilisation, de plaidoyer et de formation dans diverses localités potentiellement confligènes;
  • Un dispositif citoyen de 515 personnes membres de la 2PFJ (400 Observateurs, 60 moniteurs de la violence, 40 OPS, 5 opérateurs de saisie chargés du monitoring de la violence) rendu opérationnel à travers des formations aux techniques de monitoring et le suivi de la violence durant les élections locales;
  • 4 rapports de monitoring de la violence produits et partagés avec les parties prenantes dans une finalité de présentation de la situation sécuritaire pré électorale et de définition d’éventuelles stratégies de gestion de conflits électoraux.

Enjeux et perspectives du projet

·         Poursuivre la responsabilisation dans le suivi et la mise en œuvre de la stratégie d’appropriation des initiatives par des principaux acteurs engagés dans les élections en côte d’Ivoire afin de garantir un environnement électoral apaisé pour les échéances à venir;

·         Sensibiliser la population sur la connaissance de leurs droits fondamentaux et les moyens de les faire valoir ;

 

Statut:

Ongoing

Date de début de projet:

septembre 2018

Date de fin estimée:

décembre 2021

Domaines prioritaires:

  • accelerate structural transformations
  • Bureau de projet:

    UNDP in Côte d’Ivoire

    Partenaire d'exécution:

    United Nations Development Programme

    Full project information  

    Funding Support by

    Nom du donateur

  • Peacebuilding Fund
  • Montant attribué

    1 545 960 $

    Prestations pour le dernier exercice comptable

    2021 206 941 $

    2020 197 888 $

    2019 377 717 $

    2018 480 351 $

    PNUD Dans le monde

    Vous êtes à PNUD Côte d'Ivoire 
    Aller à PNUD Global