Séminaire annuel de réflexion organisé par la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN)

Yamoussoukro, 13 février 2021. La Direction Générale de la Police Nationale (DGPN) a organisé son séminaire annuel de réflexion du jeudi 11 au samedi 13 février 2021, à l’Hôtel les Parlementaires de Yamoussoukro, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA).

Le séminaire visait à faire le bilan des actions de la Police Nationale de l’année écoulée, et définir les stratégies efficaces dans le cadre de ses missions prioritaires arrêtées pour 2021.

La cérémonie d'ouverture a été coprésidée par le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, et le Représentant Résident Adjoint au Programme du PNUD, en présence de la représentante du Représentant Résident de la JICA et du représentant de l'Ambassade de France. Les travaux ont consisté en une série de communications et de travaux en ateliers, qui ont donné lieu à des échanges, permettant de faire des constats, de relever des acquis, et effectuer des recommandations.

Pour le Gal Vagondo DIOMANDE, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, « L’organisation de ce cadre de réflexion est la preuve de la forte volonté de la Direction Générale de la Police Nationale de rechercher les voies et moyens pour une amélioration constante de l’offre de service de notre police au profit des populations, à l’instar de toutes les administrations modernes ».

Les sujets de réflexion ont notamment porté sur la définition des stratégies efficaces de prévention et de répression de la criminalité sous toutes ses formes, la poursuite de la redynamisation de la collaboration Police Judiciaire-Police Scientifique, de même que la redynamisation de l’Unité de lutte contre la Criminalité Transnationale organisée (UCT) et le renforcement  du maillage du territoire par les unités opérationnelles, particulièrement en période électorale et autres nouvelles menaces (terrorisme).  

« Monsieur le Ministre, la dynamique actuelle au sein de la Police Nationale, sous votre leadership, reste à saluer. L’exemple de la gestion de la crise avant, pendant et après l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, est assez illustratif dans la mesure où vos hommes ont fait preuve d’un professionnalisme remarquable dans la gestion des foules, toute chose qui leur a valu de nombreux satisfécits. Notre fierté est d’avoir contribuer à cela, au travers d’actions à fortes valeurs ajoutées comme la production et la dissémination de différents manuels de sécurisation des élections, les formations des fonctionnaires affectés à la police électorale, et les appuis matériels fort appréciés. » a affirmé Monsieur Jonas MFOUATIE au nom du PNUD.

Après avoir salué la qualité du partenariat qui lie le PNUD au Japon en général et à la JICA en particulier, il a indiqué que le PNUD poursuivra son engagement à accompagner les institutions sécuritaires nationales, notamment la Police dans leur quête permanente de renforcement du sentiment de sécurité des populations, conformément à son nouveau cadre de coopération avec le gouvernement pour la période 2021-2025.

Au nom de la JICA, Constance TOKPA a assuré de la disponibilité de son Organisation à poursuivre son accompagnement pour la réalisation des objectifs fixés afin d’améliorer les compétences de la Police et renforcer la confiance des populations vis à vis de celle-ci.

Cet appui s’inscrit dans le cadre programmatique d’accompagnement du Gouvernement ivoirien, notamment la Police Nationale à travers le Projet d’Appui au Renforcement des Capacités de la Police Nationale de Côte d’Ivoire (PARCP), mis en œuvre par le PNUD et financé par la JICA.

Icon of SDG 16 Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Côte d'Ivoire 
Aller à PNUD Global