--- Image caption ---

Abidjan 12 juin 2020 En lien avec son appui multisectoriel à la lutte contre les violences basées sur le genre, le PNUD a renforcé les capacités opérationnelles de la chaîne pénale ainsi que des organes de lutte contre les Violences Basées sur le Genre. Ces équipements composés de 46 ordinateurs, de 18 imprimantes et de divers matériels de bureau permettront une célérité dans le traitement des procédures pénales et plus particulièrement ceux concernant les violences basées sur le genre. Notons que ces équipements ont été offerts au Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme à l’attention des Juridictions et des Bureaux Locaux d’Assistance Judiciaire et de la Direction des Affaires Civiles et Pénales

Inscrit dans la continuité des actions du PNUD, cet appui à la chaine pénale a été matérialisé lors d’une cérémonie officielle en présence de Carol Flore-Smereczniak, Représentante Résidente du PNUD, de Monsieur Sansan Kambilé, Ministre de la justice et des droits de l’Homme et de Madame Aimée Zébéyoux, Secrétaire d’Etat chargée des droits de l’Homme.

La Représentante Résidente du PNUD a réaffirmé « le soutien du PNUD au renforcement de la chaine pénale en Côte d’Ivoire, pour lui permettre de sanctionner les auteurs des VBGs. Par cet appui qui est cohérent avec la vision tolérance Zéro du Gouvernement en matière de VBG, le PNUD espère contribuer au renforcement des capacités techniques et opérationnelles des acteurs de la chaîne pénale dont la police judiciaire, la magistrature, les greffiers et le personnel pénitentiaire ».

 

Ces équipements sont destinés précisément à vingt acteurs de la chaine pénale en général, à dix Procureurs de la République, trois Procureurs Généraux, à onze Bureaux Locaux d’Assistance Judiciaire et la Direction des Affaires Civiles et Pénales du Ministère de la Justice. Au-delà de l’accélération du traitement des dossiers, cet appui facilitera la collecte, l’analyse et la consolidation des données du système judiciaire pénale et le suivi de l’auto-saisine du Parquet en matière de Violences Basées sur le Genre.

 

 Pour le Ministre de la Justice et des droits de l’Homme « Plus que jamais, la justice ivoirienne se doit d’être moderne, rapide, performante et adaptée aux attentes légitimes de nos populations. Pour réussir ce défi, toutes les ressources sont nécessaires. C’est pour cela que nous apprécions à sa juste valeur le don en matériel informatique de ce jour »

 

En outre, des kits sanitaires ont été également fournis aux acteurs de la chaine pénale pour leur permettre de travailler en sécurité en cette période de propagation de la pandémie covid-19.

Par ailleurs, avec l’appui du PNUD, une ligne verte sera mise en place au centre d’appel du Ministère de la Justice (Allô Justice) pour permettre aux justiciables d’adresser leurs préoccupations d’ordre juridique et de les orienter à titre gratuit et les dénonciations de cas.

 

Pour rappel, ces dons sont l’expression de l’engagement du PNUD à soutenir l’efficacité de la chaîne pénale et la vision Tolérance Zéro du Gouvernement en matière de lutte de VBG.

Icon of SDG 05 Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Côte d'Ivoire 
Aller à PNUD Global