A la date du 22 avril 2020, l'OMS indiquait que l'épidémie de coronavirus (COVID-19) avait été confirmée dans plus de 195 pays ou territoires dont 45 pays africains. Le virus a infecté, à cette même date, près de 2 471 136 personnes dans le monde et le nombre de morts a atteint les 169 006.

En Côte d'Ivoire, le Gouvernement a déclaré l'état d'urgence depuis le 23 mars 2020 avec un nombre de cas confirmés de COVID-19 qui est passé de soixante-treize (73), le 23 mars à neuf cent seize dont 303 guéris et 13 décès au 21 avril 2020 et continue d'augmenter. Le COVID-19, qui a commencé comme une crise sanitaire, se transforme progressivement en un défi de développement complexe car il devient un problème multidimensionnel qui a un impact négatif réel sur la progression de plusieurs pays vers l'émergence et la réalisation du programme de développement durable.

Conformément à l'offre du PNUD pour la réponse à COVID-19, l'équipe du Laboratoire d’Accélération, sous le leadership du senior management du bureau - pays, a appliqué ses outils et méthodologies pour identifier des solutions qui pourraient s'appliquer dans le dans le cadre du plan national d'intervention d'urgence formulé par le gouvernement. Avant ce contexte de crise du COVID-19, l'équipe du laboratoire a procédé à un examen du portefeuille de projets du bureau de pays qui a permis d'identifier les principaux centre d’intérêts du gouvernement. L’équipe a également procédé à l'analyse émotionnelle des médias sociaux et consulté les parties prenantes, notamment le personnel du PNUD, le gouvernement et les partenaires non gouvernementaux.

Avant le déclenchement de la crise du COVID-19, plusieurs sessions de "headlines of tomorrow" et une revue documentaire ont permis d'identifier trois défis de développement prioritaires suivants à relever dans le contexte de la Côte d'Ivoire: (i) la préservation, la réhabilitation et l'extension des forêts (ODD 15), ( ii) la violence faites aux femmes et la pedo-criminalité (ODD 5), iii) l'éducation, la formation, l'emploi et l'autonomisation des femmes et des jeunes (ODD 4).

Depuis le début de la crise, l'analyse émotionnelle des médias sociaux menée avec les professionnels du numérique et les startups, les sessions de "headlines of tomorrow", d’ideathons couplées à celles de l'intelligence collective ont révélé les préoccupations des populations et ont également aidé à comprendre les défis pertinents qui méritent d'être ciblés à ce moment particulier de crise.

En plus de confirmer les défis préalablement identifiés, la question du COVID-19 a été présentée par toutes les personnes consultées comme la priorité à traiter en urgence et de manière exceptionnelle. Les séances de «création de sens» et de «cartographie des problèmes» ont aidé à identifier des approches et des opportunités non évidentes pour une réponse systémique et à valeur ajoutée. Elles ont également contribué à recueillir des informations sur la meilleure façon pour le Bureau de pays du PNUD de relever ce défi de crise. Ces séances ont d'abord mis en évidence la complexité de la crise du COVID-19 avec ses dimensions politiques, éducatives, sanitaires, sécuritaires, socio-économiques et psychosociales.

Si la composante santé de la réponse à la crise bénéficie de l'implication de la plupart des acteurs publics et privés, les autres dimensions restent insuffisamment explorées. La moissonneuse-batteuse et l'analyse holistique ont conduit l'articulation de la stratégie de réponse autour des trois principaux scénarios suivants: (i) La crise n'est pas généralisée, assez maîtrisée, et son impact n'est pas encore très ressenti. Les gens ne perçoivent pas encore la gravité de la situation; (ii) La crise se généralise, mais le confinement n'est pas total; (iii) La crise est généralisée et le confinement est total.

En alignant ces scénarios sur les besoins émergents et à mesure que la situation évolue, la cartographie des solutions locales qui seraient ensuite testées très rapidement nécessite des données en temps réel.

Ainsi, trois (3) catégories de solutions ont émergé à la suite de ce processus: (i) Mise en place d'une plate-forme numérique intégrée (prenant en compte tous les types de médias, y compris les téléphones non Android), (ii) l'utilisation de drones fabriqués localement équipés d'intelligence artificielle et des robots, par des startups locales dirigées par de jeunes Ivoiriens en partenariat avec Airbus, (iii) Mise en place d'une plateforme d'accompagnement psychosocial pour les populations et ménages touchés. Ces solutions seront déployées à travers différentes phases à mesure que la situation évolue et permettront de :

1. Contribuer à l'engagement communautaire, à la sensibilisation du public et à la sensibilisation communautaire impliquant des groupes de jeunes et de femmes à l'aide de drones de sensibilisation qui diffusent des messages en français et dans diverses langues locales, et une plateforme numérique multi-modulaire qui intègre la sensibilisation, une cartographie géographique numérique de l'évolution des COVID-19 dans le pays, un module de gestion des fausses nouvelles et numérisation de la délivrance des autorisations de voyage. La plate-forme numérique serait également reliée au module d'auto-test en ligne de l'OMS.

2. Contribuer à la riposte énergique et stopper la propagation de la maladie en utilisant la désinfection robotique des foyers contaminés en soutien à l'Institut national d'hygiène publique. La désinfection de grands espaces publics à Abidjan tels que marchés, gares routières, carrefours très fréquentés, à l'aide de drones de pulvérisation est également envisagée avec les autorités locales. L'utilisation de drones thermiques avec la capacité de dénombrer des personnes dans un espace donné et qui identifierait la présence d'individus à haute température.

3. Aider le pays à atténuer l'impact socio-économique de COVID-19 en ajoutant à la plate-forme numérique un module qui contribuerait à faciliter la continuité des activités pour les personnes vulnérables et la continuité des approvisionnements en biens et services grâce à la numérisation de l'entraide, le partage et la vente de produits et services de première nécessité. La plateforme numérique comprendrait également un module sur le soutien psychosocial.

L’appui fourni par le PNUD à la chaîne de valeur pour la production de drones, de robots et de satellites en Côte d’Ivoire favorisera globalement l’emploi des jeunes au-delà du plan d’intervention d’urgence.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Côte d'Ivoire 
Aller à PNUD Global