Accessibilité de la Justice : Les greffiers ivoiriens formés aux techniques d’accueil.

30 juil. 2013

« La justice ivoirienne veut se rapprocher davantage des citoyens. Avec l’appui du PNUD,  les greffiers ont été formés  à cet effet, les 22 et 23 juillet 2013. »

Connaître les techniques et les types d’accueil du public, renforcer les capacités des greffiers sur l’écoute des justiciables, maîtriser les différents modes de saisine des juridictions en matière civile et développer la méthode pour formaliser les actes du greffe, support des modes de saisine.

Tels sont les thèmes principaux abordés pendant les jours de formation dont bénéficiaient la trentaine de greffiers, chefs de section civile des Cours d’appel, des tribunaux de premières instance et des sections détachées de Côte d ‘ivoire à l’hôtel belle côte.

Ouvrant la série des allocutions, Mme Aissata DE, Directeur pays adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a situé la problématique qui justifie la tenue de cet atelier en rappelant que « dans le cadre du diagnostic préparatoire du Plan national de développement (Pnd), le service de la justice est classé comme l’un des moins accessibles pour les ivoiriens. »  Pour elle, différentes raisons sont à l’origine de cette situation. Elle note entre autres, la méconnaissance ou le coût élevé des procédures judiciaires et parfois la complexité du langage  dans ce milieu.

L’Union européenne, l’Onuci, l’Unicef et le Pnud ont mis en œuvre des programmes d’actions concertés devant aboutir à un accès plus aisé à la justice qui participe selon Mme DE à la lutte contre la pauvreté.

Pour Monsieur KOUAKOU Brou Bertin, Chef de cabinet, représentant le Garde des sceaux, Ministre de la justice, a affirmé qu’ « au lendemain de la crise que notre pays a connu, les opérateurs économiques et la populations ivoiriennes, dans leurs ensemble, expriment une forte demande judiciaire. » D’où la nécessité que cette justice soit accessible a tous. Il s’est félicité de ce que les bailleurs de fonds s’associent à la formation des différents acteurs du monde judiciaire.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Côte d'Ivoire 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe