le PNUD appuie les élections législatives partielles du 26 Février 2012.

26 févr. 2012

image

Suite à la proclamation des résultats des élections législatives du 11 décembre 2011,  des recours pour invalidation ont été formulés auprès du conseil constitutionnel sur un certain nombre de circonscriptions.  Faisant suite à ces recours, le conseil constitutionnel a annulé les résultats dans onze (11) circonscriptions  électorales. Il s’y ajoute une 12ème  circonscription où le vote n’avait pas eu lieu suite au décès d’un candidat avant le scrutin.
Dans le cadre de l’organisation de ces élections partielles dans les circonscriptions concernées, le PNUD, ainsi qu’il l’avait fait pour les élections présidentielles  et législatives, apporte son appui pour l’organisation desdites  élections partielles.
Pour ce faire le PNUD et l’UNOPS ont élaboré un projet d’appui logistique sur financement de l’Union Européenne à hauteur de 500 000 USD. Cet appui, consiste à mettre à la disposition de la Commission Electorale indépendante :
-    211 Véhicules de type 4X4 pour le déploiement et le repli des kits électoraux,
-    44 Motos devant servir pour le déploiement et le repli des kits électoraux,
-    3 Hors Bords utilisés pour le déploiement et le repli des kits électoraux pour leur mise à disposition dans les circonscriptions
-    et  15 Véhicules pour les Assistants de terrain du Projet.
Au niveau financier, le PNUD assurera le paiement des émoluments du personnel électoral. Il s’agit, d’une part, du paiement de 3036 agents électoraux  dont 1012 présidents de Bureau de vote et 2024 assesseurs le jour du scrutin et, d’autre part, du paiement des indemnités de  567 commissaires travaillant dans les 21 commissions électorales locales concernées par cette reprise de vote.
Enfin, faut-il le rappeler, le PNUD a procédé au paiement des frais des manutentionnaires ainsi que des frais de formation  de 567 commissaires  et 3 340 agents électoraux.
Cet appui participe du renforcement des institutions républicaines pour un meilleur fonctionnement de l’Etat, gage d’une bonne gouvernance et d’une vraie démocratie.