La réhabilitation du centre de sante de Kebi comme chantier école

30 JEUNES INSERES DANS LES METIERS DU BATIMENT A BOUNDIALI
30 JEUNES INSERES DANS LES METIERS DU BATIMENT A BOUNDIALI

« Ce n’est plus un centre de santé, c’est un hôpital urbain», selon le Sous-Préfet de Boundiali, pour exprimer la réussite des travaux de réhabilitation et d’équipement du centre de santé de Kébi, situé à une trentaine de kilomètres de Boundiali.
Le centre de santé de Kébi, construit depuis 1979, pour le dispensaire, et 1985 pour la maternité, et équipé de logements d’infirmier et de sage-femme, n’avait plus bénéficié de travaux de réhabilitation et de rénovation de ses équipements. De ce fait, le matériel jusque-là utilisé, de même que les bâtiments, baignaient dans une profonde dégradation, faisant oublier à certains la vocation médicale de l’infrastructure. Pourtant, 10 villages sont membres de l’aire sanitaire de Kébi, pour une population totale de plus de 9.000 âmes venant y satisfaire leurs besoins de santé.
Suite à un partenariat entre la FONDATION DU GROUPE ATLANTIQUE et le PNUD à travers son Programme d’Appui à la Réduction de la Pauvreté et à la réalisation des OMD (PARP/OMD), ledit centre a fait l’objet de travaux de réhabilitation prenant en compte la maternité, le dispensaire, et les logements de l’infirmier et de la sage-femme. Les travaux de rénovation se sont étendus à l’équipement de chaque bâtiment du centre de santé, en équipements modernes et neufs, en matériel photovoltaïque (solaire), et en eau potable, tous destinés à améliorer les prestations du personnel médical vis-à-vis des communautés, en leur prodiguant les soins nécessaires en toute circonstance, avec les commodités minimales exigées.

De nouveaux équipements constitués entre autres de lits d’hospitalisation, de tables d’accouchements, de chauffe-eaux solaires, de congélateurs solaires, pour une meilleure conservation des médicaments, ont été installés. Au-delà des volets relatifs à la réhabilitation et à l’équipement, 30 jeunes issus des 11 villages membres de la même aire sanitaire, ont été insérés et installés dans les métiers du bâtiment, spécifiquement la maçonnerie et la menuiserie. La formation pratique de ces 30 jeunes s’est faite sur le site de réhabilitation du centre de santé, qui a servi de chantier-école. Cette volonté d’insérer ces jeunes répond à un souci de durabilité visant à rapprocher et à rendre disponible la main d’œuvre nécessaire aux travaux de réhabilitation et d’entretien du centre de santé réhabilité. En effet, en cas de travaux de réparations à la maternité ou au dispensaire, les jeunes formés pourront être systématiquement utilisés. Dans le même sens, 3 jeunes issus de kébi ont été formés à l’entretien des équipements solaires installés. Eux également pourront faire face aux petites pannes et aux travaux d’entretien. Enfin, les capacités techniques du comité de gestion (COGES) du centre ont également été renforcées afin de consolider le processus d’appropriation devant garantir la pérennisation de l’ouvrage réhabilité. Des modules de formation relatifs à la gestion de la caisse du centre de santé ont été dispensés aux membres du comité de gestion afin d’en faire bon usage, et faire face aux charges de fonctionnement.

A retenir

  • Le centre de santé de Kébi dans le nord de la Côte d’Ivoire composé d’un, dispensaire construit il ya 34 ans et d’une maternité 28 ans d’âge n’avait plus bénéficié de travaux de réhabilitation et de rénovation de ses équipements
  • Plus de 9.000 personnes venant de 10 villages fréquentent le centre de santé de Kébi
  • Le centre de santé a été réhabilité et équipé en matériel photovoltaïque pour l’alimentation en énergie solaire de chauffe-eaux solaires, de congélateurs solaires pour une meilleure conservation des médicaments, en pompe hydraulique pour l’accès en eau potable, en lits d’hospitalisation, de tables d’accouchements
  • Au-delà des volets relatifs à la réhabilitation et à l’équipement, 30 jeunes issus des 11 villages membres de la même aire sanitaire, ont été insérés et installés dans les métiers du bâtiment, spécifiquement la maçonnerie et la menuiserie. La formation pratique de ces 30 jeunes s’est faite sur le site de réhabilitation du centre de santé, qui a servi de chantier-école

En vue de la remise officielle de ce centre de santé entièrement réhabilité et équipé en matériel solaire et en eau potable, et de la sortie officielle des 30 jeunes insérés dans les métiers du bâtiment, une cérémonie s’est tenue le lundi 15 août 2012 à Kébi, sous la présidence du Ministre d’Etat, Ministre du Plan et du Développement, représenté par son Directeur de Cabinet Adjoint, Directeur National du PARP/OMD. Il était accompagné du président de la FONDATION du GROUPE ATLANTIQUE, le Ministre Koné Dossongui, du Délégué Général de ladite FONDATION, du PNUD, et des autorités locales et administratives de Boundiali.
Placée dans le cadre de la célébration de l’une des activités commémoratives de la 10e édition de la Journée Internationale pour l’Elimination de la Pauvreté en Côte d’Ivoire, cette cérémonie a vu la participation de tous les 11 villages membres de cette aire sanitaire. Après les allocutions visant à féliciter et encourager le partenariat entre le PNUD et la FONDATION DU GROUPE ATLANTIQUE, les 30 jeunes insérés dans les métiers du bâtiment ont reçu leurs kits d’installation composés essentiellement d’outils de travail.
La découverte de la plaque du centre de santé réhabilité, ainsi que la visite guidée ont mis fin à cette sympathique cérémonie. Comme recommandé par le Préfet de région, l’accent devra être mis sur le suivi et l’entretien de l’ouvrage réhabilité en vue d’en garantir la durabilité.