6 Assurer l’éducation primaire pour tous

Où en sommes-nous ?

Le taux net de scolarisation dans le primaire stagne témoignant de la nécessité de poursuivre les efforts pour assurer une éducation primaire pour tous les enfants (56,1% en 2008). Des disparités significatives existent au niveau des régions. L’analphabétisme est très élevé dans la population féminine.

Le bilan pour ce qui concerne cet objectif est le suivant : le taux net de scolarisation (TNS) s’est maintenu autour de 56% entre 2002 (56,5%) et 2008 (56,1% avec 58,8% chez les garçons et 53,1% chez les filles). Si le bilan actuel montre des dysfonctionnements rendant difficile l’atteinte de l’objectif, il n’en demeure pas moins que des progrès ont été réalisés grâce aux différents programmes mis en œuvre.

Il s’agit notamment de la révision des curricula, de la valorisation des ressources humaines et de la gratuité de l’école primaire publique. Afin d’accélérer l’atteinte de cet objectif, les mesures envisagées concernent l’amélioration de la scolarisation des enfants, l’accroissement des infrastructures, la qualité de l’enseignement et la mise en œuvre de réformes institutionnelles.


Source : * Enquête sur le Niveau de Vie des Ménages (ENV2008) ; ** Ministère de l’Education Nationale/DIPES

1.09 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. D’ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d’achever un cycle complet d’études primaires
    • L’espoir pour une éducation universelle d’ici 2015 diminue, malgré le fait que beaucoup de pays pauvres font des progrès énormes.
    • L’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud abritent la grande majorité des enfants non scolarisés.
    • Les inégalités freinent les avancées vers l’éducation universelle.